Après le décès de son mari à la suite d’une morsure courante, sa femme lance un avertissement à d’autres pour qu’ils ne commettent pas la même erreur

Bien que nous sachions tous que chacun d’entre nous mourra un jour, cela n’enlève rien au fait que nous perdons un être cher. C’est particulièrement vrai lorsqu’ils décèdent pour des causes qui semblent évitables. Crissy a été forcée d’enterrer son mari après 25 ans de mariage et la raison en était déchirante. Crissy raconte maintenant son histoire dans l’espoir d’aider d’autres femmes qui se trouvent dans la même situation difficile. Elle a parlé avec éloquence de la tristesse qu’elle ressent lorsqu’elle se rend compte que son fils adolescent n’aura personne pour lui enseigner les oiseaux et les abeilles ou même comment conduire. Son mari était un homme qui voulait aider sa famille.

Maintenant qu’il est parti, la famille se sent perdue et seule. Pire encore, le mari de Crissy avait travaillé sans relâche pour se remettre en forme au moment de son décès. Au cours de leur mariage, il n’a presque jamais été malade. Dès qu’il a commencé à avoir de la fièvre après la piqûre de tique, Crissy a su que quelque chose n’allait pas. Les sueurs qu’il transpirait étaient si abondantes qu’elle a dû changer ses draps de lit et ses vêtements. On lui a diagnostiqué une infection rénale et on lui a donné des antibiotiques. Malheureusement, ce diagnostic erroné lui a coûté la vie. La maladie a progressé rapidement. Tout ce qu’il lui a fallu, c’est 12 heures pour passer de la plaisanterie à la connexion à des machines qui respiraient pour lui.

Il a fallu deux jours à l’hôpital pour que son mari reçoive le bon diagnostic. À ce moment-là, il était tout simplement trop tard. Le fait qu’il n’avait pas de rate est ce qui a permis à la maladie de progresser encore plus rapidement. C’est une tragédie insensée et Crissy fait de son mieux pour s’assurer que son mari n’est pas mort en vain. Elle informe le reste du monde de ce qui s’est passé.

L’éducation est essentielle dans de tels cas. Qui sait ce qui se serait passé ici si le père avait pu recevoir le bon diagnostic dès le début de toute cette épreuve ? S’il vous plaît, n’oubliez pas de transmettre cette histoire. On ne sait jamais. Vous sauvez peut-être la vie de quelqu’un et empêchez une famille de vivre la même tristesse que celle de Crissy.